Culture hors-sol et murs végétaux sont à la mode côté jardin !

La culture hors-sol ou «hydroponie» est une technique qui consiste à accélérer le processus de maturation. Elle est utilisée pour les fruits et les légumes, mais aussi pour les plantes médicinales les fleurs et arbustes de décoration. Les botanistes font appel à cette technique pour construire les murs végétaux. Comment obtient-on un mur végétal ? Quels sont les avantages de la culture hors-sol pour les jardins ? Cet article fait le point sur ces questions..

L’obtention d’un mur végétal

Les murs végétaux font appel à la culture hydroponique. On cultive les plantes sur un substrat inerte. Cela peut être de la sphaigne, des billes d’argiles ou une nappe horticole. Certains spécialistes du potager hors-sol utilisent aussi un feutre ou des fibres de coco. Ces substrats servent d’ancrage aux racines. Ce support sera ensuite irrigué par une solution nutritive. C’est elle qui va apporter l’eau et les nutriments aux racines. Cette solution ruissellera depuis le haut du mur végétal. Puis, une fois arrivée en bas du mur, elle s’accumulera dans un bac de récupération et de stockage. Elle remontera en haut du mur par la force d’une pompe en empruntant le chemin d’un tuyau, et le cycle recommence.

La culture hors-sol dans un jardin

Les murs végétaux ne sont pas les seules applications possibles de la culture hors-sol. C’est une technique employée dans l’agriculture depuis l’antiquité, dans la civilisation aztèque. Un jardinier en tirera les mêmes avantages qu’un agriculteur. Cette technique permet aux jardiniers d’irriguer leurs cultures par des substrats autres que la terre. On pense souvent à tort qu’un potager hors-sol n’est pas cultivé de manière naturelle. Mais cela est faux. Au contraire, la culture hors est obtenue uniquement de manière naturelle. En effet, ce sont les nutriments présents dans le sol qui sera utilisé dans l’hydroponie. C’est une culture simple à réaliser. Elle est aussi économique, car elle n’a besoin que de produits fertilisants et très peu de matériel. Elle est également écologique, car la durée de la culture est courte et les besoins en eau sont réduits. .

L’optimisation de l’espace dans un jardin par la culture hors-sol

La culture hors-sol permet au jardinier d’avoir des designs hors du commun. Le design en « trous de serrure » est un bel exemple. Ce genre de disposition permet de gagner considérablement d’espaces. En effet, le jardinier pourra centraliser et minimiser les cultures. Pour la culture en trous de serrure par exemple, tout se passera au centre. L’utilisation des pots de fleurs sera aussi optimisée, car dans la culture hors sols, seuls les substrats nécessaire sont utilisés. L’esthétique est facile à soigner pour le jardinier, puisque que la technique ne nécessite pas une grande quantité de terre.

Fruits et légumes insolites/oubliés : ils reviennent en force !
Tendance jardin : comment fonctionne la permaculture ?